RocknMode – La sneaker Converse All Star Chuck Taylor

“We were pretty conscious of wanting to look a certain way. We wanted people to recognize us as being in a band when we walked down the street, even if tey didn’t know which band we were. Chuck Taylors signaled that. »
— Albert Hammond Jr. of the Strokes, in Spin magazine 2012

Si l’entreprise Converse a été créée dès 1908, le modèle Converse All Star est né – lui – en 1917. En 1921, le basketteur Chuck Taylor devient vendeur fer de lance du modèle, qu’il a lui-même aidé à améliorer. La All Star prendra son nom en 1932. Une empeigne en toile, montante à la cheville, assortie d’une semelle gomme vulcanisée.

Dans les années 50 et 60, James Dean (en Jack Purcell), Elvis Presley et JFK portent fièrement des Converse. Dans un esprit chic décontracté.

En 1971, Mick Jagger se marie en Converse, comble de l’élégance. Puis elle est adoptée par les rebelles rockeurs des 70s/80s. The Ramones, Joe Strummer des Clash, The Sex Pistols. Elle devient alors vintage, déconstruite, salie, percée. Embellie malgré tout d’imprimé, de tweed, de corduroy. Plus tard, de nombreux musiciens tels que Kurt Cobain, Slash, The Strokes s’affichent avec des Chuck Taylor All Star. La All Star est relancée et définitivement devenue un accessoire symbolique rock. Nike rachète Converse en 2003.

En 2008, pour le centenaire de la marque, Julian Casablancas et Pharell Williams prêtent leur nom et leur image a une campagne de pub.

En 2018, la Converse All Star est toujours synonyme de contre-culture, de liberté. Et toujours pas démodée. Un bon basique de vestiaire qui clame haut et fort ce que vous êtes.