RocknSTYLE – La sneaker Converse All Star Chuck Taylor

“We were pretty conscious of wanting to look a certain way. We wanted people to recognize us as being in a band when we walked down the street, even if tey didn’t know which band we were. Chuck Taylors signaled that.”
— Albert Hammond Jr. of the Strokes, in Spin magazine 2012

Vous qui vous apprêtez à lire ces quelques lignes, vous connaissez déjà la marque Converse, et déjà le modèle All Star Chuck Taylor. Mais alors pourquoi me lire ? Pour en savoir plus ? Pour mieux lier ce produit à son histoire exceptionnelle ?

Icône rock incontestée, la Converse Chuck Taylor est d’abord une attitude. Une origine de la sneaker, c’est-à-dire un bout de toile monté sur une semelle en gomme. Un côté brut, simple, efficace, confortable.


Mais si l’entreprise Converse a été créée dès 1908, le modèle All Star a vu le jour en 1917. 9 ans de maturation, pour aboutir à un modèle sportif. Comme souvent, la basket est utilisée d’abord à des fins de performances (Nike par exemple avait pour but de proposer une sneaker pour chaque sport). Il faudra attendre 1921, pour que le basketteur Chuck Taylor devienne le premier “vendeur” du modèle, qu’il porte et qu’il a lui-même aidé à améliorer. C’est le premier exemple de collaboration et d’endorsement. Qui aboutira même à apposer le nom du sportif sur le macaron intérieur à partir de 1932. Les caractéristiques sont toujours simples : une empeigne en toile, montante à la cheville, assortie d’une semelle gomme vulcanisée. 

S’en suit une commercialisation large. En moins de 30 ans, la marque devient un phénomène de mode et se retrouve aux pieds des idoles de l’époque. Dans les années 1950/1960, Elvis Presley, JFK et James Dean (lui en modèle Jack Purcell) portent fièrement des Converse. Le style est chic décontracté.

Le tournant de l’affaire se produit en 1971 avec un déclencheur phare. Mick Jagger se marie en Converse, comble de l’élégance. Cet événement médiatise encore le modèle aux yeux d’une jeunesse plus rebelle et contestataire. La All Star devient la chaussure contestataire mais élégante. Puis elle est adoptée par les rebelles rockeurs des années 1970/1980. Entre autres, The Ramones, Joe Strummer des Clash, The Sex Pistols. Elle devient alors vintage, déconstruite, salie, percée. Embellie malgré tout d’imprimés, de tweed, de corduroy. Elle perd son côté proprêt pour arborer fièrement les imperfections et le temps qui passe. Plus tard, de nombreux musiciens tels que Kurt Cobain, Slash, The Strokes s’affichent avec des Chuck Taylor All Star. Elle en devient même un emblème et définitivement un accessoire symbolique rock.

Nike rachète Converse en 2003, ce qui achève une assise financière importante. Ils lancent ensuite des programmes de personnalisation, vous pouvez désormais commander votre propre version de All Star Chuck Taylor. Made for you.

En 2008, pour célébrer le centenaire de la marque, Converse s’offrent Julian Casablancas et Pharell Williams. Ceux-ci prêtent leur nom et leur image à une campagne de publicité massive. 

En 2018, la Converse All Star est toujours synonyme de contre-culture, de liberté. Et toujours pas démodée. Un brin chic, un brin destroy, ce modèle est un bon basique de vestiaire qui clame haut et fort ce que vous êtes.